• Véronique Hervieux

"Yoga everyday, keep the doctor away"


Les traitements conventionnels en santé mentale (ex. : médicaments, psychothérapie) ne conviennent pas à tous et bien qu’ils soient largement utilisés, ils n’atteignent pas toujours le résultat escompté. Le yoga peut s’avérer être une alternative intéressante pour les personnes qui souhaitent optimiser l’efficacité de leur traitement conventionnel ou même le remplacer.

C’est d’ailleurs ce qu’une équipe de chercheurs a tenté de montrer dans leur étude en 2017 (1). Les chercheurs ont comparé deux groupes de femmes qui avaient toutes un diagnostic de dépression modérée à sévère[1]. Le premier groupe de femmes suivait le traitement conventionnel (2 séances de psychothérapie par semaine, pendant 8 semaines) et le second groupe de femmes suivait un programme de yoga (2 séances de yoga par semaine, pendant 8 semaines). Des mesures de dépression étaient prises aux deux semaines. Au bout des huit semaines, les femmes ayant suivi le programme de yoga avaient des symptômes de dépression significativement plus bas que celles ayant suivi le traitement conventionnel. Les résultats indiquent également que ce sont les femmes du groupe de yoga qui sont les plus susceptibles de guérir de leur dépression. Les auteurs concluent que le yoga peut réduire les symptômes de dépression chez les femmes ayant une dépression modérée à sévère. Bien qu’il y ait encore peu d’études rigoureuses sur les effets potentiels du yoga sur la santé mentale et physique, plusieurs professionnels de la santé n’hésitent pas à le prescrire à leurs patients.

Au Québec, plusieurs médecins prescrivent à leurs patients la pratique du yoga dans le but d’améliorer leur sentiment de contrôle (contrôle de soi) et de réduire leurs douleurs. Dans un article publié dans La Presse en mars 2018 (2), on peut y lire que certaines cliniques, comme la clinique de gestion de la douleur chronique à l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal, offre désormais des cours de yoga gratuits à une partie de sa clientèle. À notre avis, le yoga est une alternative bénéfique pour la santé de tous! Tous peuvent retirer des bénéfices de la pratique du yoga, pas uniquement les personnes malades ou en douleur. L’un des avantages du yoga est qu’il peut se pratiquer gratuitement, et ce, quand on le veut et où on le veut. De plus, le yoga comporte très peu de risque de blessures. Il est difficile de cacher notre enthousiasme envers le yoga, mais de toute façon le but n’est pas de vous convaincre. Ne nous croyez pas sur paroles : expérimentez-le yoga par vous-même pour découvrir les bienfaits qu’il peut vous procurer. Pour celles et ceux qui pratiquent déjà le yoga, n’hésitez pas à partager cet article à quelqu’un que vous connaissez qui ne le pratique pas.

Bonne pratique!


Photo prise par Véronique, modèle Laurence Garceau


Références :

1) Prathikanti, S., Rivera, R., Cochran, A., Tungol, J. G., Fayazmanesh, N., & Weinmann, E. (2017). Treating major depression with yoga: A prospective, randomized, controlled pilot trial. PloS one, 12(3), e0173869.

2) Audet, I., Handfield, C. & Allard, M. (2018). Prescription : yoga. La Presse. Repéré à https://www.lapresse.ca/vivre/sante/en-forme/201803/27/01-5158860-prescription-yoga.php [1] Les patients présentant entre 5 et 7 symptômes des 9 symptômes provenant de la classification américaine DSM-5 des troubles mentaux sont considérés comme ayant une dépression mineure à modérée. La dépression sévère ou épisode dépressif majeur se caractérise par la présence de plus de 8 symptômes de façon quotidienne pendant au moins 2 semaines. Repéré à: http://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_815_depression.htm

©2018 by P.S.. Proudly created with Wix.com