• Valérie Hervieux

Santé physique et télétravail : que puis-je faire pour prévenir l'apparition de certains troubles?


« Le contexte de pandémie a transformé de façon brusque et inattendue le monde du travail. L’une de ces grandes transformations réside dans le recours élargi et accéléré au télétravail » [1].

Notre contexte actuel de télétravail pose des risques pour la santé mentale et physique des employés puisqu’il n’a pas pu être préparé, qu’il est imposé et qu’il ne revêt pas un caractère aussi flexible qu’en temps normal [1]. Plus particulièrement, les chercheurs en santé au travail de l’INSPQ sont préoccupés par le potentiel impact du télétravail sur l’apparition et l’augmentation des troubles muscolosquelettiques (TMS) et sur l’exacerbation de certains risques psychosociaux.



Au Québec, déjà près d’un million d’employés souffrent de TMS d’origine non traumatique liés au travail, soit un travailleur sur quatre [2]. L’implantation précipitée et non planifiée du télétravail pourrait engendrer une hausse de cette prévalence. L’aménagement de l’espace et de l’équipement de travail en télétravail constitue l’un des principaux déterminants du confort physique. Or, celui-ci risque de ne pas être optimal pour les employés qui ont dû rapidement s’adapter à leur nouvel environnement de travail. Un aménagement inadéquat pourrait amener les employés à adopter des postures contraignantes et ainsi contribuer au développement de divers TMS [1]. De plus, le télétravail, surtout en contexte de pandémie, se déroule dans des conditions personnelles, conjugales et familiales qui varient d’une personne à l’autre. « Ainsi, les travailleurs ne sont pas tous égaux devant leur capacité à organiser leur domicile pour le télétravail » [1]. Enfin, certains risques psychosociaux peuvent également engendrer des tensions musculaires et des changements physiologiques qui peuvent contribuer aux TMS [2]. Par exemple, les employés exposés à surcharge de travail ont une probabilité plus élevée de souffrir de TMS [2]. Cela est d’autant plus inquiétant que les changements présentement vécus dans nos organisations sont susceptibles d’amplifier les risques psychosociaux qui étaient déjà présents [3].


Plusieurs actions simples et faciles à intégrer aux quotidiens préviennent l’apparition de ces troubles. En voici deux :

  1. Prendre des pauses actives ; éviter de travailler plusieurs heures en position assise sans se lever. Pour vous aider à intégrer des pauses à votre journée, joignez le groupe Facebook La pause bien-être organisé par FLEXI Coaching. On vous y propose trois pauses actives par semaine d’une durée de 10 minutes. Il est possible de synchroniser avec son calendrier (sur ordinateur ou téléphone portable) l’horaire des pauses pour avoir un rappel 15 minutes avant le début de la pause. (https://www.facebook.com/groups/pausebienetre)

  2. Consultez le guide d’ergonomie télétravail d’Entrac. Vous y retrouverez plusieurs façons concrètes d’adapter de façon sécuritaire son environnement au télétravail (https://entrac.ca/wp-content/uploads/2020/03/Guide-Ergonomie-teletravail-temporaire-par-Entrac.pdf)

Plusieurs chercheurs s’inquiètent des dommages collatéraux qu’a la pandémie sur notre santé et nos habitudes de vie. Bien que le contexte actuel affecte considérablement notre qualité de vie, plusieurs actions simples sont à notre portée de main pour agir sur notre santé. Plutôt que de s’acharner sur les effets néfastes, soyons prévoyant et agissons là où nous avons un pouvoir : notre attitude et nos habitudes de vie.


Références

1. Jauvin, N., et al., Le télétravail en contexte de pandémie. Mesures de prévention de la COVID-19 en milieu de travail - Recommandations intérimaires. 2020, Institut national de santé publique du Québec: Gouvernement du Québec. p. 15.

2. Tissot, F., S. Stock, and N. Nicolakakis, Portrait des troubles musculo-squelettiques d’origine non traumatique liés au travail : résultats de l’Enquête québécoise sur la santé de la population, 2014-2015. 2020, Institut national de santé publique du Québec, Gouvernement du Québec. p. 42.

3. INSPQ, Recommandations concernant la réduction des risques psychosociaux du travail en contexte de pandémie - COVID-19. 2020: Gouvernement du Québec. p. 6.

©2018 by P.S.. Proudly created with Wix.com